DÉCÈS

La douleur ressentie suite à la perte d’un être cher est déjà très difficile à surmonter, mais saviez-vous que des gens sans scrupule vont jusqu’à utiliser l’identité d’une personne décédée à des fins frauduleuses ? En effet, plusieurs fraudeurs utilisent le décès et les successions qui s’en suivent pour arriver à leurs fins.

Un héritage inattendu

Les fraudeurs ont l’imagination fertile et ils iront même jusqu’à vous envoyer un courriel ou une lettre, provenant la plupart du temps d’outre-mer, vous laissant croire qu’une personne de votre famille est décédée à l’étranger. Évidemment, vous êtes le seul héritier légitime et un héritage substantiel vous est annoncé. Pour ouvrir votre dossier chez l’avocat ou le notaire en charge de la liquidation de cette succession, et ultérieurement vous faire parvenir votre « fortune », on vous demande de fournir des informations personnelles. On peut également vous demander de débourser une somme pour couvrir les frais de traitement de votre dossier. Malheureusement, vous ne verrez pas un sous de cet héritage.

Comment se protéger et réduire les risques
  • L’argent ne tombe jamais du ciel ! Il est donc peu probable qu’une personne que vous n’avez pas côtoyée depuis des années vous fasse bénéficier de toute sa fortune…
  • Vérifiez les références de la personne en charge de la succession ou de celle qui vous a annoncé la « bonne nouvelle» ». Cherchez-les sur un moteur de recherche Internet ; vous en apprendrez sûrement beaucoup et trouverez peut-être même des histoires de gens qui se sont fait arnaquer de la même façon.
  • Posez beaucoup de questions. Les fraudeurs n’aiment pas les questions et au bout de quelques-unes, ils sentiront votre méfiance et auront tendance à laisser tomber.

L’obtention de bénéfices sociaux

Certains fraudeurs utilisent des certificats de décès falsifiés, frauduleux ou volés pour obtenir des avantages gouvernementaux réservés aux personnes décédées.

Comment se protéger et réduire les risques
  • Informez tous les organismes gouvernementaux du décès de la personne dans les plus brefs délais.
  • Fermez, dès que possible, tous les comptes de banque de la personne décédée.
  • Retournez la carte d’assurance sociale du défunt au gouvernement.
  • Faites la demande d’un certificat de décès et conservez-le en lieu sûr.
Assistel